Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TEST : multi-pédales TECH21 Fly rig v2

TEST : multi-pédales TECH21 Fly rig v2

Après le PL1 Paul Landers au son volontairement très prononcé, passons à cet autre multi-pédales qui propose de faire le contraire : une polyvalence en toute circonstance.
Mesdames-messieurs, je vous présente la nouvelle version du Fly Rig : le Fly Rig v2! Oui je sais, c'est pas très original comme nom, mais pourquoi faire compliqué?😁

Pour autant, qu'en est-il vraiment?

La réponse se trouve dans le test vidéo ci-dessous :

 

Pour info, le premier Fly Rig se présentait ainsi :

L'idée était d'avoir un multi-pédales ( donc non programmable) qui mettrait en chaine des effets et un préampli de la technologie Sansamp bien connue de la marque.

Quoique sympa, les utilisateurs de la machine ont fait remonter aux New Yorkais quelques remarques pertinentes afin de rendre la machine encore plus polyvalente. Saluons le fait que TECH21 soit à l'écoute de ses clients. Ce ne sont pas tous les constructeurs qui le font.

On va donc reprendre le même concept, mais on va ajouter quelques petites choses très pratiques :

- une disto qui va bien plus loin dans le gain

- une boucle d'effet après la section préampli

- un booster que l'on peut placer avant ou après la section de disto

- la reverb en fin de pédalier ( plutôt qu'incrustée dans la partie préampli)

- une prise XLR

Ouuuuh, mais ça a l'air bien prometteur tout ça!  😀 Découvrons donc ce Fly Rig version 2...

Toujours aussi compact, et avec un sensation de solidité!

Effectivement, le look a un peu changé et fait moins austère qu'avant. On remarque tout de suite la sérigraphie incrustée dans le fond du métal du châssis avec le chiffre "5" marqué partout.

Les boutons de réglages sont petits, et s'allument d'une couleur spécifique dès selon la section est enclenchée. Commençons par la section d'overdrive/disto :

On reprend le principe du son typé Marshall Plexi, qui est ma foi très bien rendu! Épatant dirais-je même! Selon le taux de gain, on passe d'une légère overdrive claire et brillante à un gros son bien crunchy et rocailleux. Pensez à un Marshall Pexi ou un Vox AC30 bien poussés dans le volume. Que vos micros soient simples ou doubles bobinages, tout est possible. Je suis déjà surpris!

En appuyant sur le bouton "Cali", on passe directement sur une vraie disto, et on sent le caractère d'un Mesa Boogie se pointer. Quelques accords joués en palm-mute confirment que ça bastonne façon moderne!

Ça reste gras, mais on peut jouer du métal des 80's sans souci. Pour du Djent ou du moderne, il faudra passer par une pédale externe.

Passons à présent à l'unité "Boost" :

Ce booster envoie la purée, et ça monte très vite dans les tours, alors mollo avec le volume... La vrai bonne idée est d'avoir placé le bouton "pré/post" pour diriger le booster AVANT ou APRES la section overdrive. Avant, on ajoute du gain. Après, cela épaissit le son qui devient plus gras.

Passons à présent à ce qui fait l’intérêt de la machine : le préampli "Blonde" et sa simulation de HP embarquée. Ce préampli est tiré de la pédale du même nom de la marque. Elle simule des sons clairs typé FENDER, un peu cossus façon Bassman.

Le coeur de la bête : le préampli "Blonde" avec sa simulation de HP. Dommage qu'il n'y ait pas le réglage "character" comme sur la vraie pédale.
Le préampli de poche "Blonde" est l'un précurseur de la simulation type Fender

 

On peut avoir quelques sons brillants, mais je ne trouve pas que le son soit très cristallin façon Twin ou Blackface. Il est un peu joufflu, mais très agréable.

En montant le gain, on arrive à obtenir des sons crunchs très exploitables. Le fait d'avoir une EQ active permet de bien sculpter le son du préampli.

J'apprécie énormément la possibilité de débrancher la simulation de HP embarquée. Cela permet de choisir plutôt d'utiliser ses propres simulations, que ce soit en informatique ou en pédaliers.

Même s'il faut reconnaitre qu'elle n'a pas évolué depuis ses débuts, cette simulation TECH21 est tout à fait exploitable telle quelle, permettant de se brancher en direct dans une sono ou une carte son.

Vient ensuite la boucle d'effet, située judicieusement entre la Sansamp et la section Delay.

Cette boucle est toujours active, mais permettra de brancher tour à tour une pédale de modulation, de volume, une EQ, etc... Il faut d'ailleurs noter que le Fly Rig v2 prend très bien les pédales externes. Bon, évidemment, ça ne sonnera pas comme sur un ampli tout lampes. Mais je trouve le son des pédales externes très bien restitué.

Passons maintenant à la partie Delay/Reverb :

Je suis étonné par le Delay que je trouve bien chaud et très musical. On a aussi un Tap Tempo pour battre le rythme et se caler au tempo à la volée.

Grâce au bouton "Drift", on ajoute une légère modulation aux répétitions. Le bouton "8th" permet de changer le type de répétition.

Comme dit auparavant, la Reverb se trouve à présent en fin de chaine plutôt qu'incrustée dans la partie Sansamp. C'est bien plus logique. On peut choisir sa taille par le bouton "size" pour qu'elle soit courte ou un peu plus longue.

Pour finir, l'ajout de la prise XLR est vraiment bienvenue

La sortie XLR se déclenche avec le switch idoine. Elle est vraiment bienvenue pour se brancher en direct dans une sono ou une carte son tout en employant de grandes longueurs de câbles sans ajouter de parasites.

Par contre, il n'a pas de bouton "casque" comme sur le PL1. Mais cela ne me dérange pas.

Le tout est livré dans une boîte en fer du plus bel effet. L'alimentation est naturellement livrée, avec 2 embouts : un européen et un anglais.

 

Pour le prix de 350€ ( donc le prix de 2 pédales d'effets haut-de-gamme), que faut-il donc en penser? Ce petit couteau suisse analogique sonne bien, et se sortira de plein de situations. Même si la simulation de HP commence à montrer ses limites face à des IR, elle s'en sort avec les honneurs au vu de son âge. Mention spéciale au module Plexi qui m'a bluffé, et par la bonne chaleur du module de Delay.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article