Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Test : guitare LTD Arrow 401

ESP et LTD font du très bon matos. Et pour cette fois-ci... bah... Cette LTD est tout de suite reconnaissable par son look atypique et agressif. La preuve :

On ne peut pas vraiment dire qu'elle passe inaperçue...

 

Voyons d'ailleurs comment tout cela sonne dans cette vidéo :

Pour comprendre la génèse de cet instrument nommé "Arrow" ( flèche en anglais), on est parti du modèle Randy Rhoads ( on dira RR pour aller plus vite) fabriqué par Jackson.

 

Plus tard, ESP reprendra ses grandes lignes car Alexi LAIHO, éternel joueur de RR, est parti de chez Jackson pour se faire endorser par la marque japonaise. Mais il veut garder les mêmes courbes de cette guitare. Il en sortira un modèle signature se rapprochant beaucoup de son inspiratrice avec quelques menues modifications pour ne pas avoir de problèmes de copyright.
On notera surtout un accès aux cases aigues facilité, les points d'attache de la sangle assurant un meilleur equilibre, et une corne inférieure un peu plus proéminente.

Voulant diversifier ses guitares à tendance métal, ESP tente de prendre à son tour ce design, le modifie, notamment en faisant une grande encoche dans le corps. Ainsi, on garde le look d'origine, mais en le modifiant à peine. Et voilà le résultat!

 



Le corps est en acajou. Le manche en érable est de type "set-thru", c'est à dire que le manche est rentré dans une grande longueur dans le corps ( jusqu'au milieu). On est donc à mi-chemin entre un manche traversant et un manche collé.

 

C'est entre autre grâce à ce type de construction de manche qu'on a un accès aux cases aigues bien travaillé.

Pour la touche, on a du pao ferro. Voilà une bonne alternative au palissandre!
La tête "concord" sied parfaitement à madame. Il y a un binding blanc tout autour, et qui continue sur les côtés du manche.

Le manche est au format "thin U" de chez ESP. Je le trouve très plaisant à jouer. Il est même un peu plus fin que mes précédentes LTD.

Naturellement, comme toujours chez ESP-LTD, les frettes sont des XJ-Jumbo : grandes, épaisses, et taillées pour le jeu moderne comme le tapping, sweeping, etc.

Les repères de touche sont au format "sharkfins" inversées, et légèrement courbées. C'est très visible quand on regarde la touche.

Ca ne plaira pas à tout le monde, mais l'arrière du manche est peint en noir. A titre personnel, ça ne me dérange pas.

Le sillet bloque-cordes fait 42 millimètres de large, accompagné d'une barre appuie-cordes.

Qui dit sillet bloque-cordes dit vibrato de type floyd. Et là, ça me pique un peu de constater que c'est le mauvais Floyd Rose Special qui est installé. 😫 Heureusement que sur mon modèle d'essai, le propriétaire qui m'a prêté la guitare l'a bloqué en "dive-only". Cela limite les problèmes de désaccordages.

Pour le kit de micros, on a fait appel au célèbre couple de micros actifs EMG : un 85 en manche, et un 81 en aigu. Inutile de préciser que la finesse n'est pas présente!

Pour piloter les micros, on a simplement un bouton de volume, et le sélecteur à 3 positions. Pas de tonalité, pas de chichis.

Le confort général de la guitare est très surprenant : les arêtes ont été biseautées sur toute la guitare, rendant notamment le passage de l'avant-bras tout doux.

Debout comme assis, je suis réellement surpris par l'équilibre de la guitare. D'habitude, les formats RR penchent un peu de la tête, mais pas cette LTD. Le fait que la corne inférieure soit un peu plus proéminente et que les points d'attache de la sangle soient plus éloignés qu'une RR doivent participer à l'équilibre.

En parlant d’équilibre, n'oubliez pas qu'avoir une guitare avec des dimensions et des gabarits comme ça obligent à investir dans des pieds de guitares spécifiques, ainsi que des étuis ou cases adaptés qui prennent pas mal de place. Sinon, on cogne vite les pointes des cornes.

Coté sonore, les micros hurlent! Inutile de chercher de la finesse ou de l'expressivité nuancée. Ici, ça bourrine, y compris en son clair : on peut faire cruncher le son à partir d'un son clean juste en appuyant davantage l'attaque du médiator. Pour avoir un son clair à peu près décent, il faudra baisser le bouton de volume d'un bon tiers de sa course.

Les sons crunchs ne sont pas terribles du tout : c'est tout raide, et trop agressif. Et pour cause... Oublions ça!

Passons à ce qui nous intéresse le plus avec cet engin : les sons saturés. Et là, mes cocos... ça tue, ça déchire, ça décape le papier peint des murs, ça fait fuir le chat. Bref, ça démonte tout sur son passage! Tapping, sweeping, legato, long glissando... tout réagit au quart de tour immédiatement!

 

Pour environ 850 €, la guitare est une dinguerie, avec juste deux regrets concernant le vibrato qui ne sera jamais un Original, ainsi que la guitare livrée sans avoir de housse adaptée. Cela me parait quand meme un minimum quand le prix commence à dépasser les 750€.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article